5 astuces pour booster votre énergie au travail

Ce matin, vous êtes encore en pyjama quand vous vous présentez devant l’ordinateur, c’est normal vous êtes en télétravail , et vous vous dites : “Tant pis je n’ai pas de réunion Zoom aujourd’hui ! ” 
Vous gardez la cafetière à proximité de votre bureau et machinalement vous enchaînez tasses sur tasses ?
Rien n’y fait, vous êtes fatigués et vous perdez en performance.
Vous avez besoin de deux fois plus de concentration pour réaliser une tâche simple. L’heure de la pause déjeuner arrive enfin et vous filez à la cuisine en vous disant “je vais manger , ça va me requinquer”
Que nenni ! C’est même pire ! Vous n’arrivez pas à garder les yeux ouverts, c’est un véritable défi !
Vous n’espérez qu’une chose : avoir le temps de faire une sieste avant le retour de vos enfants de l’école.
Résultat : vous manquez d’énergie et cela se ressent sur votre efficacité et votre motivation au travail.  Et si cela venait de votre alimentation ?

Selon l’étude de Malakoff de 2017, 53% des salariés se plaignent de la fatigue physique liée à leur travail.
Or, une bonne alimentation a des effets sur la productivité des salariés,
leur moral et permet également  de prévenir les accidents et les morts prématurées.

À l’échelle nationale, une alimentation adéquate peut accroître de 20% la productivité. 

 

Voici les 5 clés essentielles pour garder et gagner votre énergie tout au long de la journée.

1 – Bien démarrer

Cela commence dès le petit déjeuner qui doit idéalement être composé de bons acides gras et de protéines de qualité.
C’est en effet le meilleur moment pour manger un œuf à la coque (jaune coulant) ou un morceau de fromage de chèvre ou de brebis bio sur une tartine de pain semi – complet ou complet bio au levain naturel.

Les acides aminés, et plus  particulièrement la tyrosine, vont permettre la fabrication de la dopamine, neurotransmetteur de la motivation et du passage à l’action, ce dont nous avons le plus besoin le matin!

Si vous n’avez pas faim au réveil, optez  vers 10 heures 30 pour le combo magique : fruit(s) et oléagineux.

2 – Luncher malin

30% de votre énergie est utilisée pour la digestion et vous avez la possibilité d’optimiser ou dégrader ce ratio en adoptant certaines associations alimentaires.

Le fameux steak en sauce et riz de la cantine est énergivore au possible ! L’association alimentaire – protéines animales et céréales – est difficile à digérer. Si votre objectif est d’avoir un coup de barre après manger, c’est l’association qu’il vous faut!

Préférez les viandes ou poissons avec une petite portion de féculents comme la pomme de terre, le potimarron,  … et surtout des légumes verts qui ne sont pas uniquement des figurants de l’assiette .

3 – S’hydrater

L’eau = entre 60 à 70% de notre composition corporelle et 80 % de notre cerveau !
1% de déshydratation diminue de 10% nos capacités cognitives : difficultés de concentration, augmentation du temps de réaction, troubles de la mémoire à court terme, humeur maussade, anxiété.

Dans la pratique, comment bien s’hydrater ?
Boire des petites quantités régulièrement, soit un verre toutes les heures. Activer une application si besoin.
Garder dans son champ de vison une gourde à côté de son ordinateur.
Aromatiser son eau de feuilles de menthe ou de quelques gouttes de citron.

4. Limiter le café 

Le café est un faux ami de l’énergie ! L’élan d’énergie plus ou moins ressenti après une tasse de café est de courte durée.

C’est un excitant!

Il provoque un coup de fouet brutal, associé à un stress biologique et suivi d’une diminution énergétique tout aussi violente. C’est le fameux Up and Down.

 

Préférez les toniques, ils stimulent, accompagnent un effort sans effet contre-coup.

Nous vous conseillons de tester les tisanes de romarin, de gingembre ou le thé matcha, délicieuses boissons aux vertus bienfaisantes.

5. Choisir des sucres de qualité

Coup de barre à 16 heures, votre cerveau vous ordonne d’aller piocher dans le placard à sucreries et de vous jeter sur le goûter des enfants, à la recherche de sucreries comme carburant. Fausse bonne idée !

Pourquoi ? Parce que votre glycémie (taux de sucre dans le sang) va augmenter rapidement. Vos cellules vont s’affoler et la pancréas va sécréter de l’insuline pour diminuer ce taux trop élevé.

Résultat : c’est l’hypoglycémie (manque d’énergie) réactionnelle assurée et vous aurez de nouveau un coup de barre, appel de sucre, etc. C’est un cycle infernal !

C’est le moment de vous souvenir du combo magique : fruit (s)/oléagineux ou  de déguster de délicieuses energy balls, véritables bombes nutritionnelles.

Vous avez maintenant les clés principales pour conserver ou gagner en énergie au cours de la journée.
D’autres facteurs entrent en jeu pour préserver votre énergie, comme la qualité de votre sommeil, l’exercice physique régulier, les temps de pauses adaptés…

Vous souhaitez aller plus loin et proposer une solution adaptée à vos équipes.

Contactez nous, nous serons ravis d’échanger avec vous et vous proposer nos services et expertise .

SEMAINE DE LA QVT 2021 : besoin d'aide pour l'organiser ?

Après un an d'éloignement, les salariés ont besoin de se sentir écoutés et accompagnés avec des programmes sur-mesure et non standardisés.

La semaine de la QVT 2021 se doit de répondre à cet objectif pour réengager les équipes à l'aube du retour au travail en présentiel.

Mais entre l'éloignement et la surcharge de travail des équipes RH, pas toujours facile à mettre en place.

Nous vous proposons un audit gratuit du bien-être au travail de vos salariés.

Cela vous intéresse ?

N'hésitez pas à nous contacter : info@naturofit.fr